Loading....

IT50+IMPACTONS LE RÉEL DÈS MAINTENANT

Engagez 50%+ de votre budget informatique auprès d’innovateurs Français et Européens

 

 

 

Ils sont engagés à diversifier leurs achats informatiques

Nous proposons un engagement simple : “afin de permettre l’innovation technologique européenne et de développer une vraie diversité numérique tant au niveau de l’infrastructure que des plateformes logicielles, je m’engage, en tant qu’organisation ou dirigeant, à investir plus de 50 % de tout nouveau budget IT (périmètre logiciel, service, cloud et télécom) d’investissement ou de fonctionnement auprès d’acteurs français et européens et ce à échéance des engagements en cours et au plus tard dans les 3 ans”. “.

 

ILS SONT ENGAGÉS

ANDREA VAUGUAN
Co-Fondatrice et Directrice Générale de la European Champions Alliance, Co-fondatrice Wyngs.co
PHILIPPE PINAULT
CEO Talkspirit & Holaspirit
OLIVIER SICHEL
Directeur Général Adjoint à Groupe Caisse des Dépôts
VIVANE CHAINE-RIBEIRO
Presidente du CS de Talentia-software, Co Presidente de la commission Europe et Internationale du Medef, Présidente de la FTPE France
GILLES BABINET
Entrepreneur, Professeur Associé à Sciences Po, Digital Expert à l’Institut Montaigne
ISABELLE DELAGE
Lawyer-DPO & Fondatrice of Phygitalaw
MICHEL PAULIN
CEO OVHcloud
LUC BRETONES
CEO Purpose for Good, President Institut G9+
THIBAULT BECHETOILLE
President de CroissancePlus et DG de OZON.IO
PIERRE-ALAIN RAPHAN
Député de l’Essonne et CEO chez Accia Consulting
ALAIN GARNIER
CEO Jamespot, Représentant PlayFrance.digital
ANA SAMEDO
CEO ILExpansions
PASCAL VOYAT
Co-fondateur de Mailo
EMMANUELLE LAROQUE
Fondatrice & CEO Social Builder, WomenInTech
LUC D'URSO
CEO ATEMPO WOOXO Group
PHILIPPE LENOIR
Co-fondateur de Mailo
PASCAL GAYAT
Producteur Les Cas d’OR du Digital
SUSANNE AEBISCHER
Fondatrice TRNST
DAVID FAYON
Directeur de la transformation digitale chez Le Groupe La Poste
FRANS IMBERT-VIE
CEO UBCOM
EVELYNE PLATNIC COHEN
CEO Booster Academy & The Artist Academy
NICOLAS D'HUEPPE
CEO & Fondateur d'Alchimie, Membre du Comité Directeur de CroissancePlus
GAËLLE LABORIE
Chargée de développer les conciergeries de la Marketplace Smartrezo au travers des AssoTvlocale
JEAN-FRANÇOIS VERMONT
CEO PFLS, VP Institut G9+
CORINNE MEYNIER
CEO à KABIA
HERVÉ PILLAUD
Membre du Conseil national du numérique au Conseil national du numérique (CNNum)
DOMINIQUE TESSIER
En Charge du Groupe Cybersécurité de European Champions Alliance
ARNO PONS
Directeur THINK & DO TANK Digital New Deal Foundation / Consultant / Expert GAFA - Souveraineté numérique / Enseignant SciencesPo
TOM VAN DER LUBBE
Co-Fondateur Visii, CEO & Fondateur de Swiss Independance AG
ERIC NIZARD
CEO LIC
FRANÇOIS DELTOUR
Fondateur du Groupe Effinity
AURELIEN BLAHA
CMO à Digimind
EDMONDE CHIESA
Directrice Commerciale chez Squadata
THIERRY BAYON
Coach chez Social Selling and Smarketing / Influenceur Tech&Innovation
AMAURY DELLOYE
Manager Pays chez Nano Interactive

Constats

Kat Borlongan (directrice de la mission French Tech) a déclaré récemment : “70 % des scaleup en France sont B2B. Or 0,01% seulement du budget achat des Grands Groupes va aux start-up.. Si on arrive à faire bouger cela, on pourra faire grandir nos pépites. Le président fait le voeu de 25 licornes en 2025 contre 5 en 2020. Ce fléchage des budgets vers les start-up donnera de l’agilité aux grands groupes, une augmentation des transactions pour les start-up et de meilleures chances d’exit / rachat, aujourd’hui figures d’exception”.

l’Europe est le seul continent à ne pas avoir classé d’entreprise IT dans le FT500 (500 premières entreprises mondiales en valorisation ou chiffre d’affaires) ces 20 dernières années. Le seul “géant” du logiciel européen était et reste SAP suivi de Dassault Systèmes. Ce dernier n’étant pas classé dans le FT500.

Voici 20 ans, l’Europe était en avance sur la 3G et disposait de plusieurs fabricants hardware de premier plan, ce n’est plus le cas (nous sommes à la traîne sur la 5G, la recherche à Lannion est l’ombre d’elle-même et nos fabricants ont tous disparus sauf deux, en piteux états).

Plus de 80 % des entreprises françaises et allemandes ainsi que des institutions publiques font tourner leurs systèmes stratégiques sur les technologies Google-Microsoft-Amazon-Oracle (les exemples récents de la Deutsche Bank ou encore de Renault ou d’Orange sont à ce titre édifiants) ; dans le même temps les GAFA n’auraient payé que 43 millions d’euros au fisc français en 2017.

Les instances para-publiques des pays membres de l’UE sont faiblement coordonnées sur le sujet du numérique. Bpifrance et ses homologues européens par exemple.

Croire qu’en choisissant l’IT US (ou chinoise), on fait le choix du moins-disant est souvent faux. Les calculs de ce genre ne tiennent en effet pas compte des coûts cachés ou à venir : coût de la dépendance, impossibilité de s’opposer aux hausses futures des coûts de maintenance dont les fournisseurs US sont coutumiers, coût du risque géopolitique…
La fourniture des données européennes à des tiers extra-continentaux affaiblit la résilience économique et politique du continent. Pour les protéger, le RGPD doit être respecté et appliqué et les lois extra territoriales américaines ne doivent plus être imposées aux instances juridictionnelles française et européenne.
Les GAFA ont dépensé, en 2018, 55 millions de dollars en lobbying en 2018, doublant ainsi leurs dépenses combinées de 27,4 millions de dollars en 2016. 238 personnes sont mobilisées pour faire du lobbying pour les quatre entreprises au cours des trois premiers mois de 2019. 75% de ces personnes ont déjà servi au sein du gouvernement ou lors de campagnes politiques américaines.
Le livret blanc de la commission mentionne “Les subventions étrangères peuvent accorder un avantage indu aux soumissionnaires en leur permettant par exemple de soumettre des offres à un prix inférieur au prix du marché, voire au prix de revient, et d’obtenir de ce fait des marchés publics qu’ils n’auraient pas obtenus autrement”.

Bpifrance représente l’État, investisseur dans la French Tech et se fournit chez les GAFAM ! Difficile à croire mais telle est la vérité : au terme d’une étude comparative, cet étendard de la French Tech a décidé de mettre ses data chez l’oncle Sam – Amazon en l’occurrence – et de les traiter avec un SaaS du même oncle, via Microsoft. Pourquoi pas, pour reprendre le mapping de PlayFrance.digital ou l’excellente étude de David Fayon, choisir par exemple OVH, Ionos, LWS ou Amen pour l’hébergement et Talkspirit, Jamespot ou Jalios pour le réseau social d’entreprise?

Les USA et la Chine ont aidé les plateformes à devenir des géants à travers l’attribution de marchés publics, l’Europe doit se montrer volontariste en la matière,
Les entreprises mondiales les plus puissantes forment un oligopole, le club des près de 1000 milliards de capitalisation entre GAFAM américains et BAHTX chinois.
0
SIGNATAIRES
0
ORGANISATIONS ENGAGÉES
0
MOUVEMENTS SUPPORTERS
0
NATIONALITÉS

SUJETS DU MOMENT

Passionnés par notre cause, des journalistes et supporters

nous ont permis d’être présents dans la presse

la rendant ainsi accessible à ceux aussi passionnés que nous le sommes.

 

NOS SUPPORTERS

 

REFUSONS DE DEVENIR LES VASSAUX DES GAFAM

Logo

7 Avenue du Général Bonaparte, 78600 Maisons-Laffitte, France. +33 680 619 990 Luc@purpose4good@com

Back To Top